Leçons de choses municipales

Leçon de choses municipales n°2 : La ceinture verte au service d’une démocratie alimentaire

Donner aux citoyens le droit de décider de ce qu’ils mangent

Depuis 30 ans l’urbanisation et le mitage urbain détruisent les terres agricoles. Tous les 7 ans c’est l’équivalent d’un département entier de terres agricoles qui est imperméabilisé en France ! Dans le contexte actuel du changement climatique, il faut arrêter cette fuite en avant en sanctuarisant les zones naturelles et agricoles et en réinstallant des agriculteurs autour de nos villes. Cette lisière agricole autour des zones urbaines doit être privilégiée pour nourrir les villes avec une logique de circuit court et de marchés paysans dans chaque quartier. 

L’alimentation est au cœur de la construction de chaque personne. En mangeant, l’individu noue une relation essentielle à la fois avec la nature et avec les autres. La maîtrise de l’alimentation est dans l’Histoire de l’humanité un outil d’émancipation. Or, de nos jours, ceux qui définissent le contenu de nos assiettes ; ce sont les grandes firmes agroalimentaires qui ne nous laissent pas le choix et nous imposent leurs produits à la fois transformés et transportés depuis n’importe où. Retrouver le libre choix et la maîtrise de son alimentation est une lutte politique. Instaurer une démocratie alimentaire est donc un objectif prioritaire. Et dans ce domaine, l’action locale des citoyens et de leur municipalité peut jouer un rôle utile et décisif. C’est ce que nous tentons de faire, ici à Grabels.

Dans notre ville, dès notre élection en 2008, nous avons instauré un marché circuit court en partenariat avec l’INRA. Ce marché est auto gouverné par un comité de pilotage composé pour un tiers par les exposants, un tiers par les représentants des consommateurs et enfin un dernier tiers par des représentants du conseil municipal. Le circuit court signifie que les producteurs cultivent dans un rayon de 100 km et qu’il n’y a qu’un seul intermédiaire au maximum entre celui qui produit et celui qui consomme. Le label « ici c’est local » a été institué sur ce marché et s’est peu à peu répandu à d’autres. Ce label informe le consommateur grâce à des étiquettes colorées indiquant l’origine et la proximité des produits qui respectent tous la saisonnalité. Depuis plus de 10 ans, tous les samedis matins, son succès ne se dément pas et il est devenu un lieu de rencontres, de lien social et de multiples festivités.         

Ancienne terre de viticulture qui avait succédé au XIXe siècle à une terre céréalière, notre territoire ne possédait plus aucun agriculteur. Bien que 16 % de la superficie communale aient été officiellement classées comme agricole, celles-ci étaient majoritairement constituées de friches. Notre municipalité a donc acquis des terres agricoles et y a installé trois jeunes maraîchers qui peuvent désormais vendre leurs produits dans le village. Ils vont notamment directement fournir la restauration de la crèche municipale ainsi que l’épicerie solidaire. Cette réinstallation sur un terrain communal ouvre la voie à d’autres installations agricoles ou pastorales sur des terres privées, à travers l’outil que constituent les Associations Foncières Agricoles (AFA).

Notre volonté de préserver des terres arables et naturelles répond à un double impératif : se protéger de la marée de béton polluante qui s’accumule dans nos villes et développer une ceinture verte autour de Montpellier, nous fixant l’objectif de modifier la structure alimentaire et de provoquer une large prise de conscience.  

L’échelon local est un échelon pertinent et qui peut s’avérer très efficace pour accompagner la prise de conscience collective nécessaire à une véritable révolution écologique. Guidé par l’intérêt général et le soutien de la population, nous avons pu commencer à agir efficacement sur notre territoire, en faveur d’un changement de modèle.

En tant qu’élus insoumis, nous devrons, en 2020, de concert avec les associations et les citoyens continuer de porter ces idées qui feront que demain les jeunes générations pourront tout simplement vivre en meilleure santé et décider de ce qu’ils consomment.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s