Mes notes de blog

RUMEURS RUMEURS….

 

La puce du Midi Libre du 13 décembre aura au moins eu le mérite d’affoler la Nomenklatura Saurélienne. Me dépeignant comme déclaré candidat pour les élections municipales de 2020 à Montpellier, je me vois dans l’obligation de rétablir la vérité en publiant l’intégralité de la réponse que j’ai faite aux journalistes qui m’ont interrogé…

Soyons clair une bonne fois pour toute : la question des Municipales ne se pose pas du tout.

J’ai un mandat électif de Maire de Grabels et par voie de conséquence, je suis également Conseiller de la Métropole de Montpellier. Je n’ai qu’un objectif dans ce domaine ; c’est respecter le mandat que la majorité des électeurs m’ont donné en 2014. Tout le monde s’accorde pour dire que j’y travaille d’arrache-pied et que les réalisations sont nombreuses. On aura l’occasion d’y revenir lors des vœux à la population le 13 janvier prochain. Quand il y a des enjeux métropolitains, là aussi j’applique le mandat des électeurs. Je suis très fier d’avoir pu mettre en place une régie publique de l’eau. Pour le reste je me bats pour que ma Commune soit représentée partout où elle en a le droit et c’est pour cela que je m’oppose fermement, y compris par les moyens de justice, à notre éviction de ma commune, du syndicat de bassin et de la régie.

Par ailleurs, je me suis présenté aux élections législatives comme suppléant de Madame Muriel Ressiguier au nom de la France Insoumise et nous avons gagné. Madame Ressiguier assume sa responsabilité de Députée et elle fait un travail formidable avec les 17 élus du groupe parlementaire présidé par Jean-Luc Mélenchon. C’est donc à ce titre, que j’arpente bénévolement la deuxième circonscription de l’Hérault, en me rendant disponible à la population de Montpellier lorsque je peux être utile. Je peux vous dire que j’entends la colère des habitants sur beaucoup de sujets : logements insalubres, chômage, précarité, pauvreté récurrente… Montpellier est une ville formidable et pleine de talent mais attention il ne faut pas oublier qu’elle est frappée de plein fouet par la pauvreté. Les insoumis ont décidé de mener une campagne nationale en 2018 contre la pauvreté. Je vais m’y engager pleinement. Dans la ville de Montpellier 26 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ce qui est largement supérieur à la moyenne nationale. Nous allons être porteurs avec les habitants de solutions nationales mais aussi d’actions très concrètes sur le terrain. On en reparlera.

Dès lors, on peut s’interroger sur ce montage médiatique : à qui profite cette rumeur ?

Évidemment, ce « coup de comm’ » ne peut être qu’aux bénéfices du Président actuel de la Métropole. Philippe Saurel, qui peut ainsi dire : « je vous l’avais bien dit et j’ai donc bien fait de le virer ! ». La ficelle est un peu grosse. Il a fait le même coup il y a deux mois avec Cyril Meunier et Jean-Pierre Grand. Cela lui permet d’éluder les questions urgentes qui se posent aujourd’hui à la Métropole et à la ville de Montpellier et qui doivent être résolu avant 2020.

Ainsi, plutôt que de m’attarder sur des guéguerres politiciennes, j’avance avec mon mouvement, la France Insoumise, pour mener des actions concrètes auprès des habitants, tout en assumant mon mandat de député suppléant. À ce sujet, dimanche prochain nous accueillons dans ma Commune de Grabels, le Directeur des campagnes de Jean-Luc Mélenchon, Manuel Bompard qui viendra débattre avec les insoumis de Montpellier et de la région autour de l’auto organisation populaire. Je vous y attends nombreux !

Catégories :Mes notes de blog

1 réponse »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s