Mes notes de blog

Retour sur le discours de Madrid : Encuentro de Cuidades por el Agua publica

Note du 14 novembre 2016

Vendredi 4 novembre 2016, j’ai eu le grand honneur d’être invité par Mme Manuela Carmena- Maire de Madrid, afin de prononcer le discours d’ouverture d’une rencontre des grandes villes espagnoles en faveur de la gestion publique de l’eau et d’y représenter la Métropole de Montpellier. J’ai pu ainsi faire part de notre expérience de mise en place d’une régie publique en 20 mois et surprise, lorsque que ce discours se termina ce fut un tonnerre d’applaudissements de plusieurs minutes.

Pourtant mon propos s’était borné à présenter l’expérience qui nous avait mené à installer une régie publique de l’eau au 1er janvier 2016, après plusieurs années de gestion en DSP par une multinationale. Surpris par cette ferveur et j’ai bien senti que ces applaudissements et cet enthousiasme s’adressaient certes à l’expérience Montpelliéraine mais était avant tout l’expression de la volonté populaire profonde de toutes ces grandes villes espagnoles de reprendre en main la gestion de ce bien commun si important pour tous mais aussi si symbolique d’un changement politique majeur.

Cette rencontre était organisée à l’initiative de Madame Manuela Carmena, Maire de Madrid, personne d’exception tant par son passé militant d’avocate et de magistrate que par l’importance de sa victoire électorale et populaire en 2015 à la tête de Madrid. Après mon intervention les maires des grandes villes d’Espagne suivante prirent la parole : Mme Rita Maestra – porte-parole de la Mairie de Madrid, Mme Ada Colau – Maire de Barcelone, M Joan Ribo – Maire de Valence, M Pedro Santisteve – Maire de Zaragosse, Mme Maria Isabel Ambrosio – Maire de Cordoue, M Oscar Puente – Maire Valladolid, M Xulio Ballart – Maire de Terrassa, M Martino Noriega – Maire de Saint Jacques de Compostelle, M Guillermo Hita – Maire d’Arganda del Rey et président de la Fédération des municipalités de Madrid.… Ces villes ont manifesté leur intention de prendre en charge l’eau comme un bien commun par une gestion publique, quelque soit le contexte et leur histoire propre. Sous la dictature, des concessions furent données à de riches familles, parfois pour 50 ans et plus. Au cours des années démocratiques ce sont de grands groupes privés, souvent français, qui ont mis la main sur cette manne comme c’est le cas en Catalogne. Il est clair que ce mouvement vers une gestion publique citoyenne de l’eau est le fruit et d’une mobilisation populaire et de changements politiques municipaux soutenu par des parties comme Podemos, Izquierda Unida, des écologistes, des socialistes en rupture avec leur direction nationale. Mais ce qui m’apparaît nouveau et intéressant dans cette initiative c’est la volonté de ces municipalités de constituer un réseau national leur permettant d’unir leurs forces et de mutualiser leurs moyens pour faire face à la puissance des multinationales. Et ceci contre la volonté de leur gouvernement favorable à la privatisation de l’eau. Cette volonté s’est traduite concrètement par la signature d’une déclaration institutionnelle des Maires Espagnols sur la gestion publique de l’eau.

Cette expérience fut très enrichissante et très instructive. Il faut réitérer en France, ce type de rencontre entre élus, chercheurs, professionnels et acteurs de la société civile, afin de d’amplifier la mobilisation pour le retour en gestion publique de l’eau.

« El agua no es un negocio ! »

René Revol

Cette semaine je participe au Congrès de France Eau publique

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s