Mes notes de blog

RESPECT !

Note du 16 mars 2015

C’est le court et magnifique slogan de la coalition qui rassemble dans l’Isère Europe Ecologie les Verts, le Parti de Gauche, Nouvelle Donne, des associations citoyennes, quelques communistes et ex socialistes. Après avoir remporté Grenoble en devançant nettement le PS, l’UMP et le FN, cette belle coalition progressiste  présente des candidats dans 23 cantons sur 29. Elle se fixe l’objectif d’être en tête de la gauche. Quel que soit le résultat, le fait que l’expérience grenobloise se poursuive à l’échelle du département est en soi facteur d’espoir dans un contexte national particulièrement sombre. Alors que le PS et son gouvernement annoncent qu’ils ne changeront rien à leur politique d’austérité, alors que Sarkozy et l’UMP/UDI nous promettent la même politique en pire, alors que des millions d’électeurs de gauche s’apprêtent à voter avec leurs pieds en s’abstenant (dans mes rencontres chez les habitants cette semaine, c’est le cas de prés d’un sur deux), alors que le FN peut attendre, d’une moindre démobilisation de son électorat, mécaniquement des victoires, nous sommes confrontés à un contexte politique difficile. Il ne servirait à rien pour autant de s’agiter et de paniquer, il faut préparer l’avenir, manifester l’existence d’une gauche alternative au PS moribond, comme l’ont fait Syriza et Podemos. C’est le sens des listes RESPECT en Isère.

Dans notre région des signaux vont dans le même sens. Ainsi dans les politiques, à l’échelle départementale, des listes EELV/PG/société civile concurrencent un PS en plein doute. Dans ce département nous regrettons que les élus PCF sortants aient acceptés le déshonneur d’une alliance avec le PS austéritaire pour éviter la déroute ; avec le déshonneur ils pourraient bien récolter la déroute ! Dans l’Hérault, la décomposition socialiste est à son comble, suite notamment à la perte de Montpellier au profit du dissident socialiste Saurel. La droite est aussi dans un mauvais état aggravé par la perte de la deuxième ville du département au profit de l’extrême droite. Quant au Front de gauche il faut bien constater la quasi disparition de toute autorité départementale, laissant place à des positionnements locaux contradictoires.

Dans ce champ de ruines il faut saluer les réalisations de rassemblement du Front de Gauche et des écologistes comme c’est le cas sur le canton 2 de Montpellier (Nicolas DUBOURG – Muriel RESSIGUIER) ou sur le canton de Pignan (Serge DESSEIGNE- Anne TITAUT-GROLLEAU). Il est regrettable, sur le canton 1 de Montpellier où le potentiel électoral EELV/FDG dépasse celui du PS, que les responsables verts locaux se soient ralliés à des socialistes en déroute, obligeant le Front de Gauche à porter seul la perspective de l’alternative (avec le binôme Isabelle CABECA – Joël VEZINHET). Dans le canton de Clermont l’Hérault, une belle candidature Verts/PG (Jean COUPIAC- Myriam HUBERT) est porteuse d’espoir malgré le sectarisme du PCF local qui a refusé l’union et maintenu un candidat.

Bref nous allons tout faire cette dernière semaine pour que ces positions d’avenir soient les plus fortes possibles. Après la prise de position remarquée de Cécile Duflot pour un nouveau rassemblement progressiste concurrent du PS, les signaux porteurs d’avenir se multiplient ; il faudra les faire fructifier malgré la catastrophe électorale annoncée.

Et pourquoi pas des listes RESPECT aux prochaines régionales ?

René REVOL

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s