Mes notes de blog

« Nul besoin de faire la sérénade devant les fenêtres du PS » – Lettre à Nicolas GARCIA, secrétaire départemental du PCF dans les Pyrénées Orientales.

Lettre à Nicolas GARCIA, secrétaire départemental du PCF dans les Pyrénées Orientales.

Cher Nicolas,

Je me permets de répondre à la note récente de ton blog où tu mets en cause le Parti de Gauche et où tu me cites. Je le fais car nous avons souvent combattu ensemble côte à côte depuis 2005 et la campagne pour le NON au TCE et j’ai beaucoup de respect pour ton action tant au Front de gauche dans les Pyrénées Orientales qu’en tant que Maire d’Elne. A chaque fois que tu m’as invité pour animer une réunion publique ou partager une action j’ai répondu présent ; en 2010 quand il a fallu défendre l’honneur de la gauche face à Georges Frêche, tu as refusé de suivre Gayssot et autres opportunistes et tu t’es engagé pour la liste du Front de Gauche que je conduisais ; lorsque tu nous as demandé que Jean-Luc Mélenchon soit présent à la Fête du travailleur Catalan, celui-ci a toujours répondu présent. Si cette critique du Parti de Gauche était le fait du secrétaire départemental du 34 je ne perdrais pas mon temps à lui répondre car depuis le début il a toujours manifesté son hostilité au Front de gauche, ce qui est normal pour un élu qui s’est toujours plié aux volontés de Frêche et de ses successeurs (il fut même le seul responsable du PCF à refuser de venir au meeting de campagne de Mélenchon à Montpellier où nous étions 10 000 !) mais venant de toi avec qui j’ai partagé tant de combats communs, tu comprendras que je prenne le temps de répondre à ta mise en cause en espérant te convaincre, d’autant que tes informations sont fausses.

Tu affirmes que le PG est contre toute présence commune avec des socialistes sur des listes municipales dès le premier tour dans toutes les villes. Cela est faux. Je te précise donc la position du PG. Dans les grandes villes de plus de 20 000 habitants il nous paraît indispensable que le Front de gauche se présente sur des listes autonomes du parti socialiste car il faut permettre aux électeurs de voter à gauche contre l’austérité que met en œuvre le gouvernement Hollande-Ayrault. Ce dernier vient de décider de mettre au régime sec les collectivités locales en baissant massivement la Dotation 2014 ; comment pourrions nous être sur les mêmes listes que ceux qui approuvent cette cure libérale et que vaudront leurs promesses puisqu’ils mettront en œuvre cette austérité locale programmée? Naturellement si un élu socialiste rompait avec cette logique libérale nous pourrions nous rassembler ; nous n’excluons pas cette hypothèse quand on voit le début d’une vague de démissions qui se profile, mais ce n’est le cas d’aucun candidat PS actuellement dans les grandes villes et pour le PCF à Paris comme à Perpignan ou Montpellier se compromettre sur une liste PS c’est le plus sûr moyen de partager le rejet populaire qui grandit dans le pays et ainsi laisser le champ libre au FN qui apparaîtrait comme la seule alternative. Ce serait catastrophique et c’est bien pour cela que dans la grande majorité des villes les communistes votent massivement dans leur consultation interne pour des listes Front de Gauche autonomes.

Quant aux villes de moins de 20 000 habitants la mise en œuvre de politiques municipales en rupture avec l’austérité peut parfaitement se faire en rassemblant toute la gauche authentique d’une ville ou d’un village et parmi eux il ne manque pas de socialistes de terrain qui nous suivront ! Tu me fais l’honneur de parler de la ville de Grabels qui avec ses 6500 habitants est membre de l’Agglomération de Montpellier. Laisse moi d’abord te rappeler que quand j’ai été élu en 2008 c’est CONTRE Georges Frêche et Robert Navarro (1er fédéral PS) qui avaient appelé à voter pour une autre liste ! Ensuite tu parles d’un élu « centriste » ; tu fais certainement allusion à un élu qui se disait « centre gauche et admirateur de DSK » et je t’informe qu’il a quitté notre liste au début du mandat et qu’il a depuis inondé le net de critiques virulentes contre notre politique. Son écho est faible puisqu’il est parti seul, toute la liste étant resté solidaire. Sur les 22 colistiers 6 sont au PG (le PCF n’existe pas chez nous) et 5 sont au PS et les 11 autres sont non encartés. Nos actions ont été soumises à tous et approuvées. Le bilan est là :
1- Refus de l’austérité avec un plan d’investissements massifs (3M€ par an en moyenne soit le triple des communes identiques) et municipalisation de la crèche et du centre de loisirs faisant passer le personnel de 60 en 2008 à 101 en 2013 ;
2- Mise en place de circuits courts avec un marché local et une réinstallation d‘agriculteurs, base d’une politique de relocalisation des activités à l’opposé de la stratégie frêchiste (devenue depuis la doxa du PS et du gouvernement) des pôles privés de compétitivité ;
3- Politique massive de logements sociaux les faisant passer en 5 ans de 108 à 400 !
4- Prise de position claire et nette pour refuser la métropole ;
5- Pour la gestion publique de l’eau contre la DSP à VEOLIA défendue par le Président PS de l’agglomération et candidat socialiste à la mairie de Montpellier et cette décision soumise à un référendum municipal qui a obtenu 95% des voix pour la régie publique….Et je pourrais ainsi aligner d’autres exemples.
Je suis certain qu’un tel programme et une telle action ne peuvent qu’entraîner la majorité de la base socialiste que nous rencontrons dans nos villages et nos quartiers. Je sais que ton action à Elne va dans le même sens et depuis bien longtemps. Alors nul besoin de faire la sérénade devant les fenêtres du PS pour faire triompher localement une politique de gauche.

Et ainsi ensemble nous pourrons porter haut et clair les couleurs d’une gauche qui n’est pas libérale et que le front de gauche peut rassembler , non seulement aux municipales mais aussi deux mois après aux élections européennes dans le grand sud ouest derrière Jean-Luc Mélenchon ou encore aux élections régionales en Languedoc Roussillon en mars 2015 où nous devrons porter une alternative à gauche à la gestion socio-libérale des Bourquin et consorts.

En espérant que nos débats seront constructifs et nous permettront de faire vivre le Front de gauche partout dans notre région.

Fraternellement,

René REVOL

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s