Mes notes de blog

Note du 30 avril 2012

J’ai accepté d’être candidat à la députation au compte du Front de gauche sur la 2ème circonscription de l’Hérault (la seule exclusivement montpelliéraine) pour une raison simple : poursuivre et amplifier le formidable mouvement populaire engagé par la candidature de Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles. L’unification de toute une gauche derrière cette candidature, la mise en mouvement de la population et de la jeunesse comme on a pu le voir dans les grands meetings de masse comme à Montpellier le 8 février où nous étions 10 000, où les rassemblements en plein air comme les 120 000 à la Bastille, sur la Place du Capitole à Toulouse ou au Prado à Marseille, la multiplication des Assemblées citoyennes dans les quartiers et les villages maillant le territoire, la participation aux mobilisations sociales pour la défense des emplois ou pour sauver les services publics comme à la poste ou dans l’Education nationale… Tout cela démontre que le Front de gauche est l’évènement nouveau de cette campagne et qu’avec ses prés de 4 millions de voix et son score à 2 chiffres, la candidature de Jean-Luc Mélenchon incarne une alternative et une perspective de transformation pour notre peuple. Elle a été une contribution décisive à la mobilisation électorale de la gauche afin de défaire la Droite et son candidat Nicolas Sarkozy. Une enquête signale que 30% des électeurs de Hollande ont déclaré préférer le programme de Mélenchon, c’est dire à quel point l’écho du programme « L’humain d’abord » est devenu populaire dans le pays. Par ailleurs la radicalisation de la droite avec la montée de Le Pen et au détriment de Sarkozy signale le caractère explosif de la situation ; ce qui légitime totalement le combat que le Front de gauche a porté (souvent bien seul) contre le Front national.

Nous poursuivons ce mouvement en étant massivement présent dans la manifestation du 1er mai pour répondre comme il se doit à la provocation de Sarkozy : après avoir précarisé le travail, laissé enfler le chômage, méprisé le droit du travail, il a l’audace de s’approprier le 1er mai avec des accents pétainistes, à l’instar de Marine Le Pen. Nous répondons à cette provocation en nous mobilisant tous ensemble derrière nos syndicats unis.

Dimanche 6 mai nous finirons le travail en votant Hollande pour chasser Sarkozy du pouvoir. Je ne ménage pas mes efforts jusqu’au dernier jour pour convaincre les électeurs de réaliser cette œuvre de salubrité publique.

Une fois Sarkozy chassé, notre pays va être confronté à des défis majeurs : la finance internationale va décupler sa pression pour obtenir que les Etats continuent d’assumer la rémunération des rentiers. Comme en Grèce, Portugal, Espagne, Irlande, Italie et maintenant les Pays-Bas de puis une semaine, la France n’échappera pas à ce chantage. Y céder se paierait par des millions de chômeurs et de précaires supplémentaires, la dévastation des services de santé et d’éducation comme on le voit ces jours-ci en Espagne. Notre peuple doit se préparer à résister et à refuser le diktat des financiers et des responsables de l’Union Européenne et du FMI.
La défaite de Sarkozy le 6 mai sera la première défaite de l’axe « Merkozy » et plus forte elle sera, plus nous ouvrirons à l’Europe une autre voie.

Les élections législatives des 10 et 17 juin prochain revêtent dans ce contexte une importance cruciale. Il faudra certes y battre la droite et empêcher l’élection de députés du FN décidément « incompatibles avec la République », mais il faudra aussi ne pas donner un chèque en blanc au Président élu. La présence d’un groupe important de députés du Front de gauche est la seule garantie que sera défendue à l’Assemblée une politique de rupture avec le capitalisme financiarisé. Après la mobilisation qui a accompagné le vote Mélenchon du 26 avril ces élections législatives seront la deuxième étape de la Révolution Citoyenne. Notre campagne mobilise les citoyennes et les citoyens de la circonscription pour qu’ils élaborent les projets de loi qui répondent à la priorité de l’humain sur le fric. J’aurai l’occasion de détailler chacun de ces thèmes sur mon blog de campagne.

Dans l’immédiat je vous invite :
D’ici le 6 mai porte à porte et diffusion massive des tracts front de gauche d’appel à chasser Sarkozy

Mardi 1
er mai à la manifestation unitaire syndicale à partir de 10h au Peyrou à Montpellier. Le Front de gauche se rassemblera sur le côté droit du Boulevard… puis suivra en cortège la fin de la manif syndicale. Il se retrouvera après la manifestation à midi au kiosque Bosc.

Jeudi 3 mai à 20h30 à Assemblée générale de toutes et tous qui veulent s’associer à la campagne législative du Front de Gauche sur Montpellier, au bar l’alternatif (quartier Boutonnet).

Enfin la semaine suivante, une fois débarrassé de Sarkozy, la campagne législative sera lancé et je vous demande de réserver votre soirée du jeudi 10 mai à partir de 18h pour un évènement politique et culturel que je vous préciserai d’ici dimanche prochain.

Bon courage à tous,
René REVOL

1 réponse »

  1. cher ami et camarade le cumul de mandats n’est pas de mise au pg. Je souhaite bien sur une victoire mais si tu es élu il te faudra abandonner le mandat de maire de grabels.georges courbot pg 12

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s