Mes notes de blog

Après la retraite, l’offensive !

Dans cette note je vous parle de mon départ en retraite, de la crise de la zone Euro et des perspectives de la rentrée.

RETRAITE . Voilà c’est fait : en septembre ce sera la première fois depuis 1971 que je ne ferai pas la rentrée des classes ! Le 12 juillet dernier j’ai fêté l’évènement à Grabels  avec prés de 200 de mes amis (sans compter tous les messages reçu de partout de ceux qui ne pouvaient pas se joindre à nous) ; j’ai été touché des marques d’amitié de tous ceux qui partagent les différents moments de ma vie professionnelle ou publique. Je les remercie ici personnellement n’ayant pas la possibilité et le temps de m’adresser à chacun d’entre eux. Mais ce qui m’a le plus touché c’est cette délégation d’étudiantes d’hypokhâgne qui ont fait le déplacement et dont la prise de parole fut un grand moment. Car il faut bien l’avouer ce que je regrette le plus ce sont les étudiants. Si je n’aurai aucun mal à me passer de la centaine de copies menssuelles, des formalismes et discussions quelque peu insipides des conseils de classe, des 300km hebdomadaires de voiture pour aller faire mes cours, par contre comment je vais faire pour me passer de ce contact permanent avec une jeunesse entre 17 et 20 ans. Il est de bon ton chez les adultes un peu politisés de se plaindre de la jeunesse et de son faible engagement…grosse erreur. Nul « jeunisme » dans ma remarque. Juste le constat que la jeunesse est le sismographe de la société et il faut savoir lire les signes qu’elle nous envoie. Vous trouverez dans une note précédente de ce blog une analyse de la jeunesse et de sa place dans la société. En tout cas pour moi, l’absence  de ce contact trente cinq semaines par an avec des jeunes en appétit de savoir et ouverts sur les enjeux sociaux et humains de ce monde, c’est indéniablement une perte dont je vais souffrir. Il faut se l’avouer en face. Je ne raterai aucune des occasions qui me permettront de les retrouver. Par ailleurs je n’abandonne pas les sciences sociales mais alors pas du tout. D’abord je monte une collection de bouquins de sciences humaines qui s’appelle « Rebonds » et dont je vous parlerai plus précisément début septembre. Le premier bouquin est de ma plume et parlera du capitalisme et je viens de l’envoyer à l’éditeur. Ensuite, je monte un cercle d’études avec des universitaires montpellierains qui mélangera étudiants et enseignants et toute personne qui voudra s’y joindre avec une séance mensuelle sur un thème important de sciences sociales avec la participation d’une personnalité ressource. Notre première séance est en octobre. Enfin, la montée en puissance du Parti de Gauche pousse des milliers d’adhérents vers la réflexion et la recherche sur la société pour éclairer leur action politique et je compte m’investir dans ce travail citoyen de formation.

Crise de la zone Euro.
Justement en ce moment il y a du boulot de formation à faire sur la crise de la zone euro. Je ne rentre pas ici dans le détail de l’analyse et des solutions alternatives. Vous trouverez dans ce blog des billets précédents qui en parlent et surtout le blog de Jean-Luc Mélenchon est remarquable sur ce thème. Donc juste un mot sur ce que je viens d’entendre à la radio sur les résultats du sommet européen du 21 juillet. Un journaliste ignorant vient de déclarer « L’Europe décide d’injecter 150 milliards d’Euros dans l’économie grecque. » C’est stupéfiant ! C’est zéro centime qui sont mis dans l’économie de ce pays mais c’est 150 milliards qu’on s’apprête à donner aux créanciers dela Grèce. Et en plus il ne s’agit que d’un fonds de garantie qui peut ne pas être entièrement mobilisé. En Grèce au contraire on ponctionne une bonne part de la richesse par des mesures d’austérité et de privatisations pour la donner aux banques notamment françaises. Donc le journaliste aurait du dire « L’Europe décide de prêter 150 milliards d’Euros àla Grèce pour qu’elle rembourse les grandes banques des pays riches qui lui ont prêté à des taux usuraires. Bref l’Europe a décidé de sauver les profits bancaires ! ». Ce qui me rassure c’est que le bon peuple s’en rend compte et se laisse de moins en moins berner. Dans les discussions avec les habitants de mon village c’est très sensible. Par contre on m’interroge beaucoup sur ce qui pourrait être fait à la place. De ce point de vue le Front de gauche a intérêt à formuler clairement ses propositions : rachat de la dette grecque et des pays en situation similaire par la banque Centrale Européenne au taux de 1% auquel elle prête aux banques privées (l’argent que celles ci avaient ensuite prêtées àla Grèce à plus de 10% !), mise en place d’un service public bancaire qui gère le financement des activités productives en se coupant de la spéculation financière, assumer le risque inflationniste qui peut en découler qui d’une part réduira le poids relatif de la dette sur les débiteurs et d’autre part sera compensé par une politique volontariste de ponction des plus riches et de redistribution sur la majorité de la population….. Je vois très bien ce que pourrait faire immédiatement un gouvernement du front de gauche, qui ne manque pas d’esprits fermes et éclairés pour mener une telle politique. Face au consensus mou des conservateurs, libéraux et sociaux démocrates à travers l’Europe qui consiste à capituler devant les diktats des puissances financières, doit s’affirmer une politique claire de rupture avec le système. J’aurai l’occasion de revenir sur ces points dans un prochain billet. Notamment en vous livrant une note de formation que je prépare pour mes amis du parti de gauche.

MELENCHON et révolution citoyenne : comment faire. 
Ce qui a changé dans le dernier mois c’est que le front de gauche est en campagne depuis que Jean-Luc Mélenchon a été désigné comme notre candidat commun. Ce qui a eu d’ailleurs pour effet d’élargir le Front de gauche avec la FASE et Clémentine AUTAIN et les dissidents du NPA avec Danièle OBONO, ces deux jeunes femmes nous apportant une richesse militante remarquable. A la rentrée notamment à la Fête de l’Humanité le programme partagé du Front de gauche sera définitivement présenté à tous et nos candidats aux législatives désignés. Un premier point décisif vient d’être acquis : la candidature de Mélenchon est la candidature unitaire de la vraie gauche et cela déclenche déjà un processus de rassemblement. Mais cela ne saurait suffire. Rassembler la gauche de gauche n’est pas en soi un but ; c’est un moyen. Le moyen de mettre en mouvement une mobilisation sociale et citoyenne qui renverse la table. C’est ce que nous appelons la révolution citoyenne. Si on ne veut pas que cela reste un simple slogan pour affiche de campagne il faut travailler à mettre en place les instruments de cette insurrection civique. C’est un de ses éléments que nous avons mis en place à la Paillade avec le Front de Gauche des Quartiers Populaires, que Mélenchon est venu rencontrer le 1er juillet dernier dans une ambiance de camaraderie et de fraternité populaire qui tranchait avec la bronca subie par Ségolène Royal deux semaines plus tôt. Rassembler immeubles par immeubles, formuler avec les habitants les cahiers de doléances concernant l’emploi, le logement, l’école, l’enfance …. et poser ces exigences face aux puissances de l’argent, mettre en mouvement les femmes et les hommes des quartiers ….telle est la tâche remplie par les citoyens pailladins qui se sont regroupés aux cantonales derrière la candidature de Mohamed Bouklit. Ce travail venu d’en bas va innerver désormais toutela France via les nombreux réseaux militants constitués par des années de luttes multiples. Ce travail peut mettre en mouvement les profondeurs d’une population qui jusqu’alors s’abstient de plus en plus. Tel est l’enjeu des assises nationales du Front de gauche des quartiers populaires qui se tiendront à l’automne à Montpellier, àla Paillade. On aura bien sûr l’occasion d’y revenir à la rentrée. Mais plus généralement c’est cette démarche de mise en mouvement des profondeurs qu’il faut initier partout : bien entendu dans les entreprises et les services publics où le Front de gauche a une solide tradition militante. Mais il faut aussi définir les mots et les moyens qui permettront par exemple de mobiliser les femmes et les jeunes aujourd’hui délaissés par les autres forces politiques qui n’ont que la résignation à leur offrir. Cet été est travailleur, réfléchi, exigeant ; le Front de gauche fourbit ses armes au moment où le PS commence sa compétition où d’ailleurs la course à la crédibilité devant les marchés financiers semble faire dériver tout ce petit monde à droite toute.

Bon vous l’avez compris : mon entrée en retraite professionnelle ne signifie en rien une mise en retrait d’autant que je dois vous rappeler que mon mandat de Maire de ma commune mobilise déjà 70% de mon temps libre. La bataille qui nous mène à 2012 est exaltante et profitez de l’été pour vous refaire une santé de fer (début août je suis sur mon kayak !) car « après la retraite, il y aura l’offensive ! »

3 réponses »

  1. Bonjour René,

    Je te cite : »MELENCHON et révolution citoyenne : comment faire.
    Ce qui a changé dans le dernier mois c’est que le front de gauche est en campagne depuis que Jean-Luc Mélenchon a été désigné comme notre candidat commun. Ce qui a eu d’ailleurs pour effet d’élargir le Front de gauche avec la FASE et Clémentine AUTAIN et les dissidents du NPA avec Danièle OBONO, ces deux jeunes femmes nous apportant une richesse militante remarquable.  »

    Dommage d’oublier Leïla Chabi, notre secrétaire nationale à l’abolition de la précarité « l’appel et la pioche » qui elle aussi nous apporte son engagement et un nouveau militantisme de combat. Leïla a déjà répondu présente pour la rentrée Quartiers populaires à Montpellier. Ce serait bien de ne pas oublier de l’inviter.
    Son tweet début juillet : leilachaibi >>> Enchantée et bravo pr le fdg des QP c génial ! Je viens qd vous voulez. Biz. Leïla

    Lolo34

  2. Bonjour;

    Message de Leïla Chabi ce matin 4 août sur twitter : Leila Chaibi
    J’ai rdv ce matin à 10h30 au commissariat du 13eme suite à une plainte de Carrefour Market pour piknik du 4 juin #lappeletlapioche.

    Parti de Gauche 34
    @leilachaibi Bon courage, on est avec toi et on pense à toi. La lutte continue!

    Lolo34

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s